Article rédigé par le 25 octobre 2016 // Aucun commentaire

 

Que d’importantes dépêches vidéoludiques à vous narrer en ce mois d’octobre ! Entre Nintendo qui nous sort le doux petit nom de sa prochaine console et ses fonctionnalités (que vous découvrirez au prochain article), et une effervescence autour des changements pour de grands noms de l’eSport : pas de quoi s’ennuyer ! Mais trêve de bavardages, commençons sans tarder !

Tout d’abord, débarrassons-nous de la mauvaise nouvelle, celle qui fait saigner mon petit cœur de zerg : mardi 18 octobre dernier, la KeSPA (la fédération eSportive officielle en Corée du Sud) a annoncé l’arrêt de la ProLeague, le championnat de Starcraft par équipe Sud-Coréen. Après plus de 14 ans d’existence et de spectacle pour nos petits yeux, c’est un des pionniers de l’eSport qui amorce son déclin au pays du matin calme. Gageons que Blizzard fera de son mieux, avec les grosses mises à jour annoncées, pour donner un second souffle à l’un de ses jeux phares.

 

Marine terran squelette

« Messieurs, nous pouvons le reconstruire, nous en avons la possibilité technique »

 

En France aussi, certains échos ont attiré notre attention :

D’abord, quelque chose qui ravira autant celles et ceux d’entre vous qui suivent les Worlds de League of Legends que les autres qui préfèrent l’Euro de Football –Après tout, personne n’est parfait ! Le club Paris Saint-Germain vient de dévoiler ses ambitions concernant les sports électroniques en annonçant la création d’une équipe de FIFA. Jusque-là, pas de « grosse Überraschung » (argot d’outre-Rhin signifiant « surprise », à prononcer avec la bouche pleine de charcuterie). Mais ce n’est pas tout ! Le PSG va aussi lancer une équipe de League of Legends avec à sa tête, ainsi qu’à celle de tout leur pôle eSport, je vous le donne en mille, Môôôssieur Bora « Yellowstar » Kim, l’ancien joueur support de Fnatic ! En bref, un genre de Zlatan de l’eSport ! L’annonce a d’ailleurs fait l’objet d’un petit spot publicitaire pas piqué des hannetons.

 

Yellowstar, Head of PSG eSports

Une pause qui manque un peu de naturel, mais une classe incontestable !

 

Dans un autre registre, le 4 octobre dernier, l’entreprise Webedia, déjà possesseur de Jeuxvideo.com, Allociné et Millenium, pour ne citer qu’eux, annonce le rachat de Oxent. Mais qu’est-ce que c’est quoi donc que cela, me direz-vous ? Eh bien, ni plus ni moins que la société qui développe et possède Toornament, une plate-forme de gestion de compétitions d’eSports qui doit évoquer quelque chose aux participant(e)s de la Student Gaming League 2016. Mais Oxent, c’est aussi l’organisateur de l’ESWC (Electronic Sports World Cup), une compétition internationale multi-jeux dont les phases finales se déroulent tous les ans à la Paris Games Week !

« Ah oui, la Paris Games Week, je connais ! Encore un rassemblement de jeunes oisifs qui passent leur temps dans des mondes virtuels au lieu de pratiquer des activités respectables, comme le commerce triangulaire ou la politique ! »

Moui, c’est une façon de voir les choses… en tout cas, suite à cette transition aussi subtile qu’un spectacle de Jean-Marie Bigard, et si on en parlait un peu, justement, de la Paris Games Week ?

 

Logo PGW

Eh oui, c’est bientôt !

 

Pour les récalcitrants du fond, la PGW est LE salon français du jeu vidéo, organisé chaque année par le Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs (SELL). Se déroulant cette année du 27 au 31 octobre, la PGW est une excellente occasion d’aller essayer avant tout le monde les grosses sorties vidéoludiques, mais pas seulement ! Allez, voici une petite sélection non-exhaustive, désordonnée et totalement arbitraire de ce que vous pourrez faire à la PGW pour un prix d’entrée tout à fait modique :

  • Incinérer des hérétiques sur Warhammer 40 000 Dawn of War 3
  • Étêter des samouraïs sur For Honor
  • Cultiver du soja sur Farming Simulator 17
  • Faire vos premiers pas dans le monde de la réalité virtuelle, avec de nombreux tests de l’oculus Rift ou du HTC Vive
  • Baver devant le concours de cosplay de Lara Croft
  • Apprendre le langage du troisième millénaire sur les Ateliers Coding
  • Découvrir, ou redécouvrir, le Jeu Vidéo made in France avec 430 m² dédiés à des statuts de cire d’Arnaud Montebourg : Cocoricoooo !
  • Rencontrer vos idoles, comme Squeezie toute la crew SGN !
  • Assister à du gros skill bien velu, avec les finales de l’ESWC
  • Et surtout, vous donner plein d’idées de cadeaux de Noël

 

Pour plus d’informations, vous pouvez bien sûr aller faire un tour sur le site officiel de la Paris Games Week !

 

En attendant, Gl&Hf 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *